Memo d'un Geek

Le savoir ne vaut que s'il est partagé

Changer un mot de passe oublié sur la Raspberry Pi

janv. 222017

undefined

Suite à une perte du mot de passe d'un de mes Raspberry Pi en sachant que je vire le compte 'pi' ainsi que la fonction 'sudo'.

Donc il faut sortir la carte SD du raspi et la lire sur un ordinateur grâce a un lecteur de carte SD, personnellement étant sous debian je me retrouve avec deux 'partitions', une boot et l'autre ou ce trouve tout le système raspbian.

Dans le répertoire boot ouvrez le fichier 'cmdline.txt' avec votre éditeur de texte préfère, il n'y a qu'une seule ligne :

dwc_otg.lpm_enable=0 console=ttyAMA0,115200 console=tty1 root=/dev/mmcblk0p2 rootfstype=ext4 elevator=deadline fsck.repair=yes rootwait

a la fin de cette ligne rajoutez :

init=/bin/sh

mais bien à la fin sans saut de ligne puis enregistrer. A ce moment vous remettez en route le Raspi avec sa carte modifier, le boot ce fait les lignes habituel du système apparaissent et a un moment plus rien de bouge, appuyez sur 'Entrée' et vous verrez apparaitre un '#' vous donnant la mains mais en 'QWERTY' attention

Il faut maintenant monter la partition '/' en lecture écriture puis modifier le mot passe :

mount -rw -o remount /
passwd votreuser

Voila il reste deux petite commande :

sync
exec /sbin/init

vous pouvez vous logguer avec votre compte user, et pour finir un petit 'shutdown -h now' en root ou sudo suivant vos goûts puis retirez la carte SD pour remodifier avec votre ordinateur le fichier 'cmdline.txt' du début de ce tuto en enlevant ce que nous avons rajouté a la fin de la ligne (init=/bin/sh)

Voila on remet en route le Raspi et c'est reparti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installation d'un serveur VNC

nov. 222016

undefined

Ce logiciel permet à un utilisateur de se connecter sur sa machine à distance à la manière de RDP sur Windows (Connexion Bureau à distance).

Vous prenez le contrôle physique de l'ordinateur, c'est-à-dire l'écran (:0) du serveur X, le clavier et la souris. Si une personne se trouve devant l'écran, elle voit alors ce que vous faites. De plus, le serveur VNC est persistant, vous pouvez déconnecter votre client vnc sans que cela ne ferme la session locale.

Le service X11VNC s'installe tout simplement

apt-get update
apt-get install x11vnc

ensuite il faut ce loguer sous le compte des différents utilisateur pour créer le mots de passe de connection:

su user
user@debian:~$ x11vnc -storepasswd
Enter VNC password: ....
Verify password: ....
Write password to /home/user/.vnc/passwd? [y]/n y
Password written to: /home/user/.vnc/passwd

à ce stade il faut le répéter pour chaque utilisateur. Une fois fait il nous faut créer un script qui seras lancé en tache de fond au démarage de l'interface graphique de l'utilisateur. dans mon cas je le nomme .X11VNC, il faudras le rendre exécutable.

#!/bin/bash
x11vnc -display :0 -forever -shared -o /home/user/x11vnc.log -bg -rfbauth /home/user/.vnc/passwd

Voila, maintenant il suffit de le lancer automatiquement mais c'est a adapter en fonction du Xwindow que vous utilisez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Login automatique avec GDM3

nov. 222016

 undefined

GDM est le gestionnaire de connexion de GNOME, un programme de login graphique qui utilise le système X Window.

En plus d'être une alternative graphique au login par la console, GDM a les avantages suivants :

il lance le système X Window (bien que cela puisse être un inconvénient pour les serveurs) ;

les utilisateurs peuvent choisir un environnement de bureau ou un gestionnaire de fenêtre différent à chaque connexion ;
une assistance pour les utilisateurs atteints d'incapacités ;
une configuration localisée et un choix de la disposition du clavier à chaque connexion ;
une apparence cohérente avec les autres applications ayant un thème GTK/GNOME ;
toutes les autres fonctionnalités de XDM, y compris le support XDMCP pour gérer l'affichage déporté.

Par défaut, l'écran d'accueil est lancé par un utilisateur ayant des droits limités et la connexion en tant que root n'est pas autorisée.

Dans notre cas nous désirons que notre utilisateur soit automatiquement loguer au démarrage de l'interface graphique, pour ce fait il faut éditer avec les privilèges 'root' le fichier :

/etc/gdm3/daemon.conf

et décommentez les lignes :

AutomaticLoginEnable = true
AutomaticLogin = user

en remplacent le 'user' par le nom d'utilisateur.

Il suffit de redémarrer est l'utilisateur seras loguer automatiquement.

 

Login automatique sous Windows 10

juil. 052016

undefined

Dans certaine situation il est nécessaire que l'utilisateur n'ai pas a entrer de mot de passe, cela ne prend que deux petites minutes.

Ouvrez une ligne de commande avec la touche 'WINDOWS' + 'R' puis tapez : netplwiz

undefined

Vous verrez apparaitre une fenêtre avec vos comptes Utilisateur.

undefined

Mettez en surbrillance l'utilisateur qui devras ce connecter sans taper son mot de passe et décocher la partie "Les utilisateurs doivent.....etc"

undefined

Ensuite "Appliquer" ce qui ouvriras une nouvelle fenêtre ou il faut renseigner deux fois le mot de passe de l'utilisateur qui seras loguer automatiquement.

undefined

Il ne reste plus qu'a cliquer sur OK puis encore sur OK et redémarrer l'ordinateur et normalement ( bein oui sous windows on ne sais jamais si cela ne vas pas bugguer ;-) ) vous devriez vous logguer directement sur l'utilisateur pré-défini.

 

 

Activer le compte administrateur caché sur windows 10-8-7

juil. 052016

undefined

 

Saviez-vous qu’il existe deux comptes utilisateurs cachés sur votre système ? Si non, laissez-moi vous les présenter et notamment le fameux compte administrateur caché ! Même s’il est préférable de le laisser inactif, vous être maître de votre vie système 😉.

La première chose à faire, ce sera d’ouvrir le menu démarrer et d’afficher la liste des applications pour aller chercher l’invite de commande. Si vous ne trouvez pas l’utilitaire, sachez qu’il est caché dans le dossier « Windows System ». Attention cependant car il ne faut pas lancer directement le programme. En réalité, vous allez balancer un simple clic droit pour faire apparaître le menu contextuel, et vous enchainerez en allant chercher l’option « Ouvrir en tant qu’administrateur ».

Une nouvelle fenêtre va apparaître sous vos yeux ébahis. Tapez la commande suivante et validez en appuyant sur la touche « Entrée » de votre clavier :

net user

Vous verrez apparaitre la liste des utilisateurs de votre système.

net user Administrateur /active:yes

A ce moment vous venez d'activer le compte d'Admin, mais il faut tout de même lui attribuer un mots de passe.

net user Administrateur *

Il suffiras de taper le mots de passe et de valider et bien sur de la confirmer une deuxième fois.

Pour finir il est tout aussi simple de le désactiver par la commande :

net user Administrateur /active:no

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reset du logiciel Unifi sous linux

févr. 102016

undefined

Le logiciel UniFi est un système révolutionnaire qui combine performances WiFi, évolution illimitée, coût restreint et outil de gestion virtuel centralisé.

UniFi vous permet d'installer un nombre illimité de points d'accès de manière simplifiée: placez-les aux emplacements voulus, branchez-les à votre réseau filaire, ils apparaissent instantanément dans la liste du logiciel de gestion.

Vous pouvez ainsi créer en toute simplicité un réseau unifié qui permet une utilisation transparente, même en mouvement (roaming).

Ce logiciel et multiplate-forme ce qui est un gros avantage. Je mettrai dans un autre billet l'installation complète pour les différentes plate-forme x86 / amd64 / arm7(rasp).

La seule chose que les dév non pas prévu c'est simplement la remise à zéro, donc le reset total du logiciel Unifi.

j'ai écris un petit script qu'il suffit de rendre exécutable qui permet de reseter le logiciel unifi suivi d'un reboot du système.

 reset_unifi.sh

#!/bin/sh
clear
echo -n "Voulez-vous resetter completement le logiciel UNIFI (o/n) :"
read qst
case "$qst" in

oui | o | O | Y | y | yes ) echo "Unifi reset and Reboot ... " && sleep 2 && sed -i -e "s/false/true/g" usr/lib/unifi/data/system.properties && reboot;;
non | n | N | no ) echo "Ok votre configuration reste sans changement";;
* ) echo "Ah bon ?";;
esac
exit 0

A vous de jouer et à partager.

 

Script : reset_unifi.sh

Atom

Copyleft @2017 http://www.mangeolle.fr